Avec  les épisodes neigeux, quel confort de pouvoir travailler tranquillement de chez soi. Pas le stress des transports, des embouteillages, aucun risque d’accident.

C’est l’expérience que j’ai pu vivre la semaine dernière avec le télétravail. Le matin, je me suis donc levée un peu plus tard et j’ai pris mon petit déjeuner tranquillement. J’ai pris une douche, relevé mes cheveux avec une grosse pince crabe. La séance de maquillage, hop, oubliée ! Pull noir déformé et bas de jogging gris tout moelleux, quel bonheur… C’est sympa de prendre soin de son look tous les matins mais de temps en temps, c’est chouette aussi de faire une pause. En passant devant le miroir, je me suis fait la réflexion qu’il était heureux que personne ne me voie. Je me suis installée à mon bureau, dans ma chambre avec mon ordinateur et mes dossiers.

Grâce aux moyens mis à ma disposition par ma société, mes interlocuteurs ne pouvaient absolument pas soupçonner qu’ils m’appelaient chez moi. La journée touchait presque à sa fin lorsqu’un Directeur m’a appelée pour faire un point sur un dossier. Il m’a proposé une conférence vidéo comme on a l’habitude de le faire lorsqu’il est en déplacement. Lorsque je l’ai vu apparaître sur mon écran d’ordinateur, j’ai réalisé que lui aussi pouvait me voir. Tout à coup, j’ai regretté mon jogging informe, mon teint blafard et ma coiffure négligée. J’ai fait bonne figure pendant la durée de notre échange même si je ne me sentais pas très à l’aise de le « recevoir » dans ma chambre.

oeil_dans_l_ordinateurCet épisode m’a fait prendre conscience que profiter du confort des nouvelles technologies c’est accepter que Big Brother me surveille partout. Je m’en souviendrais la prochaine fois que je suis tentée de me laisser aller à prendre l’allure d’une sans-abri !

Melle TOC'APLUME